Caroline Dominique, Interne en radiologie au CHU de Rouen

Caroline entame son internat en radiologie, elle a déjà effectué des stages en chirurgie.

« Au bloc, chaque membre du personnel porte une tenue spéciale et stérile. Le chirurgien, l’interne et l’infirmière de bloc passent ensuite les outils et mettent par dessus un habit stérile ainsi qu’une ou deux paires de gants stériles qu’ils changeront plusieurs fois au cours de l’opération.

Ces changements sont opérés : à l’installation, pendant l’opération et quand ils referment le patient.

La tenue stérile et les gants sont à usage unique. On nous enseigne des gestes précis pour les mettre sans les contaminer.

De plus, on porte tous masque et sabot coiffe.

 Il y a beaucoup de règles d’asepsie comme le lavage des mains. C’est très important :  2 fois avec savon plus 2 fois avec solution hydro alcoolique.

La préparation du patient aussi est importante : depilation, douche de bêtadine au préalable. Une fois au bloc, préparation de la peau à la bêtadine.

Toutes ces règles d’asepsie sont faites pour éviter une infection du site opératoire.

Le matériel utilisé est range dans des sortes de boîtes métalliques. Ces boîtes sont un peu comme « sous scellé « , ce qui assure à l’infirmière de bloc que le matériel est bien stérilisé quand elle le reçoit.

Pendant toute l’opération, tout est noté et suivi. On note quelle boîte a été utilisée et ouverte, ce sont les infirmières de bloc et le personnel du bloc qui notent toutes ces informations.

Une fois l’opération terminée, tout le matériel est remis dans une salle à côté ou l’on s’occupe de stériliser à nouveau le matériel et de le reconditionner. Je suis jamais allé voir comment ça se passe par contre la bas ! Je pense qu’il n’y a peu d’erreur à ce niveau la.

Les erreurs d’asepsie peuvent être la cause de l’infection ( exemple une mauvaise désinfection de peau ), mais les infections peuvent survenir aussi si la chirurgie est « sale  » ( exemple chirurgie du colon, chirurgie d’une infection abcès , chirurgie d’une plaie pénétrante : fracture ouverte = risque de contamination  ) »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s